Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 15:14

 

Qu'advient-il quand les Paradis que sont palais, nid douillet, tout lieu ou construction "fixe", se transforment en paysage trop connu, et que

                                            Mon rêve

                                            se transforme en prison dorée?  (Saint-Philippe, La Réunion)

 

Alors l'âme vagabonde se réveillera peut-être, aspirant à de nouveaux lieux, de nouveaux paysages, des nouvelles rencontres, de nouvelles mentalités, une autre "île".

 

 Les familiers de la Langue des Oiseaux noteront qu'est dans son île celui qui n'est pas en exil: il est chez lui. Nombreux sont ceux qui ont fait de cet espace protégé le lieu du Paradis.  

 

 Au cinquième siècle Saint Brendan avec ses moines, partit sur son bateau de cuir d'île en île à la recherche de l'ïle du Paradis. La légende nous dit qu'il la trouva.

 

L'île, -isola en latin-, cette terre entourée d'eau, isolée, de solitude, est, tel le monastère, le lieu où se retrouver. "C'est un terreau - terre-eau -, c'est une base" (E-Y Monin). Comme l'île de Robinson, ou l'île sur laquelle se tient la Dame à la Licorne.

 Dame à la Licorne sur son Île                            Saint Brendan german manuscript

  Tapissserie de la Dame à la Licorne, musée de Cluny                             Voyage de Brendan, manuscrit allemand

 

                         Iles Fortunées Livre des merveilles du monde  

 Au Moyen Âge, le Livre des Merveilles du Monde a fait des Îles Fortunées le refuge de l'Âge d'Or.

 

                                             L'"île" ainsi comprise est donc Paradis,  

                   Graal des chevaliers de la Table Ronde, Toison d'or conquise par Jason.

 

          Le Graal, Carmelo de La Pinta                                                     La Toison d'Or, Le Louvre

     Carmelo de la Pinta                                 Jason La Toison d'or 

 

 Quand confiné dans stagnation, endormissement, inconscience, idées fixes, certitudes et toutes ces broussailles qui égarent et  bouchent l'horizon, "prendre le large", "changer d'air", larguer les amarres"  est alors urgente nécessité. 

 

"L'aventure est là

Qui nous tend les bras,

Ne perdons pas un seul instant

Quittons le sommeil,

Voici le soleil,

Son feu nous réchauffe vraiment!"

(Roland et Yann Deniaud)

 

"Nous allons tout un chacun, par les routes et par les chemins,

Pérégrinant au gré du vent, Dame Fortune nous guidant.

A son rythme va chacun, par les routes, par les chemins,

Au hasard des paysages en questionnant chaque image.

Aucun lien ne nous retient, par les routes, par les chemins,

Voulant seulement accueillir ce que la vie nous offrir".

Ainsi encore sur les paroles de Roland Deniaud, chantent "Les Derniers Trouvères".

 

Aussi est-ce merveille de trouver en chemin Dame Fortune exposant sur ce vitrail sa Roue de Fortune guidant le bateau à bon port.

 

P1040142                    2706101628

 

 George Sand dans son roman "Les Compagnons du tour de France" relate comment ces Compagnons ont glané leurs connaissances de cayennes en cayennes, découvrant ainsi les richesses, les spécificités, les coutumes, les produits du terroir, faisant d'eux des gens ouverts sur le monde, fraternels et libres. 

 

Henri Vincenot - pour qui "Faire le bien, éviter le mal, c'est ça le paradis" -  était aussi un connaisseur dans l'art du "bien vivre". En atteste sa science innée de l'esprit du compagnonnage révélée dans "Les étoiles de Compostelle".

 

  D'autres ont pris les chemins de pèlerinage;

car comme l'écrit Florian Lacour, auteur des paroles de la chanson "La Vouivre du Pèlerin", chantée par les Derniers Trouvères,
 "L’existence de certains est comme un pèlerinage
Comme ils s’aiment ils font tout pour sortir de leur cage
Changeant de métiers et d’amour pour calmer un peu leur rage
De n’être que des humains et pas encore des anges. 
Notre existence est comme un pèlerinage
Nous allons chaque jour de villages en villages
De hauts lieux en hauts lieux, en centre de passage
Pour gagner notre pain et vivre ainsi en sage".

 

  Jérôme Bosch 

J.Bosch Pélerin

  Diverses furent les motivations conduisant les aventuriers sur les routes. Bien des différences entre les paradis des pirates cherchant leur "Île au Trésor", la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, les routes du rhum, des épices ou de la soie, et  les Marco Polo, Alexandra David Neel, les explorateurs d'autres mondes, d'autres peuples, d'autres philosophies de vie, ou chercheurs du sens de l'existence.

De l'or terrestre à l'or céleste chacun choisit son paradis.

 

Au XIIIe siècle quelle pulsion intérieure fit se lever la Croisade des enfants qui affluèrent de partout vers Marseille pour s'embarquer?

 

                                           La Croisade des enfants, Gustave Doré

                                        Croisade des enfants Gustave Doré 

 

 

 

      Quel appel inconnu provoqua le départ massif des hippies et autres routards sur les chemins de Katmandou, des Cévennes ou de Nimbin en Australie?...  sans oublier San Francisco, Goa, Ibiza, Essaouira et quelques autres lieux mythiques. Tout comme pour les fontaines guérisseuses, les menhirs chargés d'énergie, il est des terres qui attirent mystérieusement les épris de liberté. La Vouivre, énergie de la terre, aimante ses amants...

 

                                          Château de Pierrefonds

                                                                     Château de Pierrefonds

 

  "Pour moi, seulement parcourir les chemins qui ont du coeur, n'importe quel chemin qui ait du coeur. C'est ce que je parcours, et la seule épreuve valable est de le traverser dans toute sa longueur. Et là je le parcours, regardant, regardant, le souffle coupé. [...] Ce chemin, comme tous les chemins, ne mène nulle part. Le plaisir est dans le parcours, et le but est inexistant".  (L'Indien Don Juan, cité par Castaneda)

 

Les chemins de Katmandou          Chez Doug-Nimbin

 Affiche du film d'André Cayatte.                      Combi Wolkwagen ayant fini sa route chez Doug à Nimbin(Australie). 

 

 Furthur Merry Pranksters

 Dans son livre Acid test, Tom Wolfe décrit l'aventure des Merry Pranksters dans leur traversée des Etats-Unis à bord de leur bus Further. Voyage tant extérieur qu'intérieur où, sous l'influence de l'acide, ils expérimentent la fluidité des frontières entre les individus.

A propos du "vivons cachés", et concernant le fameux bus et leurs occupants, Tom Wolfe observe qu'il faut "se rendre si voyant [...] que personne n'osera le croire"! 

 

 

 

  

  

 

                                                                                                          

                                                                                                                    "Further" des Merry Pranksters.

 

  Roulotte ou 2CV, moto ou patins à roulettes, tout est bon pour quitter ses pénates et aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte et l'air plus pur!

Charras  Easyrider

                Roulotte anglaise à Charras (Charente)                                    Easy Rider, le road movie de Dennis Hopper


  Dans ce film culte, nos deux motards poussés par un vent de liberté ont fini sous les balles des "demeurés"  de l'Amérique profonde ne pouvant supporter seulement les cheveux longs. La musique du film "Born to be wild" n'est pas bonne à entendre par les "squares". Mais il n'y a pas qu'en Amérique, pour sûr! 

 

Eric des Vosges Batron P1070852                

 

 

   Marco Polo Travelling                                                                                                               

                                                     Le voyage de Marco Polo                       

 

     En 1890, un groupe d'anarchistes italiens lassés des luttes contre leur société, partit  au Brésil fonder une communauté sur des terres octroyées par le roi d'Italie. L'aventure, exaltante, finit  au bout de trois ans en divergences matérielles et conflits relationnels, relatés par l'excellent film "La Cecilia" de Jean-Louis Comolli  (1976).

Une chanson du film montre que ce besoin de lutter, d'aller contre, est trop souvent le moteur de bien des aspirations pour faire un monde meilleur: 

 Amour rebelle

"A ton amour jeune fille

J’en ai préféré un autre

Mon amante est une idée

A qui j’ai dédié bras et coeur.

Mon coeur abhorre et défie

Les puissants de cette terre

Et mon bras fait la guerre

Au lâche, à l’oppresseur

Comme nous aimons l’égalité

On nous appelle malfaiteurs

Mais nous sommes des travailleurs

Qui ne voulons pas de patrons

Des rebelles nous brandissons

Les drapeaux ensanglantés

Nous abattrons toutes les barrières

Pour la vraie liberté

Si tu veux chère enfant

Ici-bas nous combattrons

Et le jour où nous vaincrons

Je te donnerai bras et coeur".

(Paroles de Pietro Gori, musique d’auteur inconnu)  

 

Bel exemple de ce que n'est pas le "chemin qui a du coeur"

"Faites l'amour pas la guerre", clamaient les hippies... Ont-ils tenu parole?  

 

 

 

Il est des routes particulièrement attractives, dépaysantes, exotiques: celles des Festivals.

Partager cet article

Repost 0
Published by Trouveur de Paradis
commenter cet article

commentaires

Chelidon 14/08/2011 11:07



Il n'y a qu'a suivre...le chaos (divinement) organisé !
Ainsi l'Artiste devient Traditionnel et le Traditionnel devient Artiste !

Se trouver est la base avant tout départ ...Hôte Antique !
L'homme d'abord a besoin de réponse(s) comme d'un support fiable
( qui suis-je ? où vais-je ? dans quel état j'erre ( l'étagère dans laquelle il se range et se conforte ) ?
Ensuite seulement il trouve La Voie ( Thélème, " Telle est la Chose : Aime !
nous révèlent les oiseaux. ) .



Soledad 27/07/2011 17:29



Tant sont partis vers paradis et n'ont trouvé qu'enfer ! Le Chemin est sans but sinon... tu buttes sur le but et trouves "ce que tu cherches... hélas". Ainsi dans "Les Etoiles de Compostelle"
d'henri vincenot, le compagnon deçu à qui le maître dit : "C'est toi qui t'es trouvé, couillon" !



Trouveurs De Paradis

  • : Le blog de Trouveur de Paradis
  • Contact

Rechercher

La Mémoire

Catégories